Description des kiseru et principaux types de kiseru

 

Les kiseru sont les pipes traditionnelles japonaises utilisées pour fumer le tabac. Elles sont utilisées au Japon depuis la deuxième moitié du XVIème siècle. Elles se caractérisent par un petit bol (fourneau) où l’on ne met qu’une petite quantité de tabac, ainsi que par par des formes généralement très fines et élégantes. Elles sont la plupart du temps faites en métal et bambou mais on trouve aussi de nombreux modèles entièrement en métal ou même en terre cuite. Certains modèles sont très simples et n'ont que très peu de valeur ; d'autres au contraire sont de véritables oeuvres d'art, travaillés et sculptés très finement. Entre ces deux extrêmes on trouve tout un éventail de kiseru, très différents les uns des autres dans le style et la finition, récents ou anciens, de quoi satisfaire véritablement tous les goûts.

Si vous préférez voir ça (et davantage encore...) en vidéo, allez directement au bas de la page !

 

Noms des différentes parties des kiseru

 

Noms des différentes^parties des kiseru

 

Principaux types de kiseru

 

Rau kiseru 羅宇きせる (ou Rau giseru 羅宇ぎせる)

Ce sont des kiseru comportant trois parties : suikuchi "bec", rau "tuyau" (généralement en bambou ou en bois et gankubi "fourneau/bol"), à la différence notamment des « nobekiseru » faites d’un seul tenant.

 

Les « rau kiseru » comprennent différents styles de kiseru, dont les trois qui suivent :

-       Sekishū 石州 Avec les kiseru « Joshin » (ci-dessous) c’est un des modèles les plus simples et le plus répandus de kiseru. Elle tient son nom du célèbre maître de thé japonais Sekishū qui affectionnait particulièrement ce genre de kiseru.

Sekishu kiseru

 

-       Joshin 女信 : avec les « Sekishū » (ci-dessus), c'est une des sortes de kiseru les plus communes.

joshin kiseru

 

-       Kōdaiji 光大寺 Nettement plus rare que les deux modèles précédents, il s’agit de « rau kiseru » dont les embouts forment un renflement.

Kôdaiji kiseru

 

Le 'rau' (tuyau en bambou des 'rau-kiseru') peut être en bambou naturel, parfois avec un noeud près du 'gan-kubi' comme ci-dessous, d'autres ont un motif imprimé (traditionnellement des cercles appelés 'uzumaki moyô'), ou sont laqués, notamment en rouge plus ou moins vif pour les 'oiran-giseru'. Généralement, surtout pour les kiseru anciens, les parties métalliques (gankubi et suikuchi) ne sont pas fixées sur le bambou, simplement emboîtés, ce qui permet de remplacer le bambou en cas de nécessité. 

 

Nobe kiseru 延べきせる ou nobe giseru 延べぎせる

A la différence des "rau kiseru" ci-dessus, il s’agit de kiseru généralement très simples faites d’un seul tenant, entièrement en métal.

Nobe kiseru

 

 

Tazuna 手網

Modèle particulier de kiseru généralement en métal, entièrement torsadée.

Tazuna kiseru

 

Natamame 鉈豆 ou 刀豆

Kiseru dont la particularité est d’être plate pour pouvoir se glisser facilement dans la ceinture du kimono.

Natamame kiseru

Voici une vidéo que nous avons faite pour montrer la grande variété de kiseru. Certains sont très rares (et certains ont été vendu sur notre site !)

 

 

 

 

 

 

 


Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Panier Commander

PayPal